体育在线亚搏官网

Gilles Poux«Unecoopérationàsensunique»

Gilles Poux,maire(PCF)de La Courneuve,réagitauxpropos d'Estrosi。 Ildénonceune engmatization des class populaires etundédéedagementdedl'Étatenmatièresécuritaire。

Que pensez-vous de la proposition d''uniondepée»,défendueparle ministre de l'Industrie?

Gilles Poux Une«uniondepée»pour lutter contre l'insécuritémesemble inenvisageable avec un gouvernement dont la politiquevaprofondémentcontrelesintérêtsdela population。 Nos valeurs sontfondamentalementdifférentesmêmesslasécuritéestune exigence pour tous,et notamment pour les classes populaires qui en sont les principales victimes。 Elles sontaujourd'huistrgmatisées,avec un retour auXIXesièclequiassociait«class laborieuses»et«classes dangereuses»。 Lacoopérationentrel'échelonlocalet national,entre les maires,la justice et les forces de police,estnécessairemaiselle doit se passer dansunerélelenslence。

评论expliquez-vous cette mise en causedeséluslocauxpar le gouvernement?

Gilles Poux Elle ne repose sur aucun fondement。 Depuis quinze ans,les maires,toutes tendances confondues,sonttrèsmpliquésdansla lutte contre l'insécurité。 Endésignantdesboucsémissaires,la droite fait diversionetdétournel'eepde l'opinion publique。 Elleréactivedescontre-feux aveclasécuritépourrallier l'extrêmedroiteet cacherleséchecsfoundlelsde sa politique surdesthèmesaussiessentiels que l'emploi ou l'avenir de la jeunesse。 Mais personne n'est dupe du bilan du gouvernement quiamenénotrepaysàunevéritablecustatrophehumaine et sociale,surtout dans les quartiers populaires。

Lespountryitéont-elleséellementlesmoyens de lutter contre l'insécurité?

Gilles Poux L'Étatdesésengagedesesresponsabilitésenmatièresécuritairealorsque c'est unefonctionrégaliennequ'ildoit assurerenpreceité。 Lesunitésterritorialesde quartier(Uteq)et la policedeproximitésontremises en cause,le nombre de fonctionnaires de police diminue ... alors qu'il faut au contraire donner plus de moyens humainsetmatérielsauxcollectivités。 Enfin,lapréventiondoitdevenirunééémententralalors que c'est levoletrépressifquiest aujourd'hui mis en avant。

EntretienréaliséparMarie Houx