体育在线亚搏官网

«Qui sait,peut-êtrequ'ilne me reste que quatre ou cinqansàvivre。 »

Amiante,麻烦肌肉痉挛,麻烦事故:témignagesrecueillisau cours de la manifestation。

Lucien Lecordier,

amputédupiedgaucheaprèsunaccident

du travail,adhérentàfFNATH。

«Çam'estarrivéen1998,àhuitmois de la retraite。 Mon travailconsistaitàposerdes canalisations pour la社会企业工业,aux Mureaux。 J'ai eu lepiedécraséparune mini-pelle,et onadûm'amputer。 Il m'a fallu six ansdeprocédurededuntle tribunal delaSécuritéococialeavant d'obtenir une indemnisation correcte。 Audepart,ils ne m'accordaient que 40%d'invalidité! Je suis finalement比例为70%。 Si la seissait faire,on n'aurait trois fois rien! Aujourd'hui,il ya beaucoup de choses que je ne peux plus faire,etça,ce n'est pasindemnisé:conduire sur de longs trajets,bêchermonterrain。 Avant mon意外,monjardinétaitleplus propre delarégion。 J'y travaillais le soir en rentrant du boulot。 Je continuedepêcher,c'est le seul sport que je puisse faire,maislàoù,avant,je marchais quatrekilomètreslelong delarivière,avecmesbéquilles,je ne marche plus qu'unkilomètreetdemi。 Je suis ici pour que justice soit faite,pour que les victimes d'accident du travail ne soientpasintdeéesdeperdredesannéesautribunal pour obtenir ce qui leurestydû。 »

Annick Riou,

adhérentedela FNATH de Brest。

«Si je porte cette minerve,c'est parce que je souffre d'un trouble musculo-squelettique auxdeuxépaules。 J'aittrapéçaalorsquej'étaisopeisinièredansun pouradultescadapés,dontj'​​aiétéliclicciéeen1996 pour inaptitude。 J'aiensuitetravailléenCES(contratemploitholidarité)et,aujourd'hui,je suisauchômage。 J'aicalcuuléquecette maladie allait me faire perdre 400欧元par mois de retraite。 Il ya tout un tas de choses que je ne peux plus faire。 J'ai uneaideménagèrequatrefois par semaine,mais je dois la payer sur ma rente d'invaliditéquine对应qu'à17,5%de mon salaire brut。 Il faudrait que l'ensembledupréjudicesoitpris en compte。 Mon mari,lui,étaitmécanicienréparateururlesbateauxàl'Arsenal。 在luiadécelédesplaquespleuralesliéesàl'amiantel'annéedernière。 Plusieurs desescollèguessontmalades,l'un d'eux est parti l'an dernier en trois mois。 Alors il est inquiet。 »

玛丽亚费雷拉,

de Dammarie-les-Lys,伴奏

desamèreetde ses enfants,

petite-fille d'une victime de l'amiante。

«onestlàpourrendrehommageàmongrand-père。 Ilétaitmanutentionnairechez Everitubes,une fonderie。 Il est mort il ya trois ans d'une maladie du poumon。 Il a eu sespremiersproplèmespulmonairesil ya vingt ans。 Il a su plus tardquecéétaitliéàl'amiante。 Ilétaitencolèrequ'onluiaitcachéça。 Ilétaitessoufflé,il avait de la peine au moindre effort,il souffrait,il passait son temps chezlemédecin。 某些人会发现colltaientégalementmalades。 »Adeline,la fille de Maria:«Déjàqu'ontravaille toute sa vie,alors en mourir,ce n'est pas normal。 »

GérardBarbier,

animateur de l'Adevimap,协会

des victimes des maladies professionnelles

de l'ouest de l'étangdeBerre,

dans les Bouches-du-Rhône。

«L'association existe depuis trois ans,et nous noussommesdéjàcampésde350 dossiers。 Essentiellement des malades de l'amiante,mais aussidubenzèneoudu chlorure de vinyle,utilisésdansl'industriedupétroleetde la chimie autourdel'étang。 Il ya beaucoupdesalariés参加chez les sous-traitants,qui sontdifficilesàrépertorier。 Nous aidons les familles dans toutesleursdricksés,pour fairereconnaîtrelesmaladies,pour se faire indemniser。 Ce sontdesdémarchestrèslonguesetonéreuses,devéritablescasse-têtepourcesgensdésemparésparla maladie。 Il faut souvent motiver les gens pour qu'ilssedéclarent。 某些人的情绪变得无法控制,因为他们不会感到沮丧,因此会引起人们的注意。 Ànousde leur montrer que les employeurs connaissaient les risques。 »

Claude Tange,

anciensidérurgiste,président

de l'Association des victimes de l'amiante

delaocociétéAscometalde Dunkerque。

«在fabriquait des aciers finsetspéciauxpourles train,les forages。 Nousétionsvêtusd'amiantepournousprotégerdela chaleur,et tout ce que nous manipulions en contenait。 Nousavonsdéjàrecensé400victimes,et65décès。 Pourtant,le site n'estpaslasséurla liste qui ouvredroitàlacessationrepectéed'activitédestravailleurs de l'amiante。

Pour ma part,j'ai des plaques pleurales,et j'ai perdudeuxfrères,emportésparunmésothéliome。 Ilsétaient码头工人。 J'entends dire que,pour le patronat,les plaques pleurales ne sont pas une vraie maladie。

Si c'est le cas,qu'ils prennent mes plaques pleurales,mesprollèmesdesouffle,et mes 65%de salaire。 Ils voudraient aussi revenir sur la faute不可原谅的de l'employur,qui nous permet d'êtreindmniséscorcctement。 Ils voudraient partagerlaresponsabilitédesmaladiesliéesàl'amianteaveclessalariés。 Je ne sais pas du tout ce que l'avenirmeréserve。 Qui sait,peut-êtrequ'ilne me reste que quatre ou cinqansàvivre。 »

Témignagesrecueillispar Lucy Bateman