体育在线亚搏官网

Bercy se lance danslapolémiquepréélectorale

Économie。 鼓励反社会的反社会组织,ThierryBretonprésenteunvisage attrayant dusecteuréconomique。

Thierry Breton entre en campagne。 Lors desaconférencedepresse trimestrielle,hier,le ministre de l'économie,vouluprésenterl'économiefrançaisesousson meilleur visage。 Commençantparun point de conjoncture,l'hôtedeBercys'estappliquéàeffacerladésastreuseimpressionlaisséeparle 0%de croissance au 3e trimestre。 «L'INSEE vient de confirmer que l'économiefrançaiserestaitbien dans la course tant en 2006 qu'en 2007»et«le ralentissement accidenteldel'étéseconfirme bien comme un contrecoup technique»dûaudéstockagecitydes entreprises,at -ilindiqué。 Avec un

4etrimestreà0.9%,la croissance serait doncbiensituéesen2006 comme en 2007 dans une fourchette de 2%à2.5%。 Le patron de Bercys'estmêmetarguédela perspective«d'unchômagerevenuà8,6%dèslafin de l'année,puisà8,2%en juin prochain»。 Ceseraitmême«lesmeilleursreésultatsdepuis1983»,at-ilcyrironné。

Thierry Bretonaoubliédebringner les radiations - administratives des listes de l'ANPE etledéveloppementronroncécesdeniers mois desemploinprécaires。 Si reprise des embauches il ya comme dans les services bancaires,elle est largement due aucontrecoupdémographiquecaractérisépardes franges importantesdedépartsàlaretraite。 Cetteréalitépectoriellen'empêchepasThierry Breton de souligner le«travail strongidable»effectuéparson«ami»Jean-Louis Borloo。 Enfin,le ministre s'est dit«littéralementeffondré»par la promessedeFrançoisHollandede revenir«sur toutes les baisses d'impôts»。 Prenant pour exemple les20régionsfrançaisesoélessocialistes«ontdéjàfaitexploserlesimpôtslocaux»,le ministreatancélePS en expliquant qu'«augmenterlesimpôts,çarevientàdirequ'on va baisser le pouvoir d'achat de touslesFrançais»。 Tout en rappelant,àdesdes des Finances publiques,«les effortsansprécédentqu'ontauxisde les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin et de Dominique de Villepin(norme 0 volume pendant quatre ans,réformesdesretraites ou assurance maladie)»。

Thierry Breton oubliedeprécisertrois选择au moins。 D'une part,lesrégionssetlesdépartementssouffrentde transferts fiscaux insuffisants par rapportauxresponsilitiliténouvellesmisesàcurrentdescollectivitéslocales。 D'autre part,les baisses d'impôtsleslerevenuétaientdéjàenclenchéessousle gouvernement Jospin。 Enfin,cesallégementsfiscauxne favorisent que certaines couchesmoyennesupérieuresdela population sous l'effetmécaniquedela diminution des tranchesdubarèmeetde l'abaissement du taux marginal d'imposition。

LediscourslénifiantdeBercy sur l'étatréeldel'économiefrançaiselaisseplaner un doute sur la signification despromessesévoquéeshierpar Thierry Breton。 IntégrerlaFrance,«àlevelde vingt-cinq ans»,dans le«Top 5»deséconomiesmondiales,faire de la France,«àlevelde dix ans l'économielaplus dynamique des grands payeuropéens»et enfin,préparer ,d'icià2010,lepaysà«l'économied'apès»,telles sont quelques-unes des perspectivesesquisséesparle ministredel'Économie。

C'est oublierquemalgrétousles cadeauxfisauxdéversésdansles caisses des grandes entreprises,celles-cisedésengagenttotalalementdeleurresponsabilitésocialeàl'imagedes 9 400 suppressions d'emploéprévuesd'finifin2006àFranceTélécom。

SébastienGanet